L’objectif de l’APEF est la diffusion mondiale du concept de l’extraction foliaire, avec, quand cela est possible, l’auto suffisance locale susceptible d’assurer un jour la satisfaction des besoins de toutes les populations malnutries.

Le développement peut se faire :

– Au niveau familial avec une méthode simple mise au point par SOYNICA au NICARAGUA, à partir de feuilles vertes de légumes ou de plantes locales et même d’arbustes. Le volume produit est très faible. Le procédé est adapté aux besoins d’une famille malnutrie en milieu rural ou de quelques individus.
Il est décrit dans «Méthode Familiale».

– Au niveau local d’un village ou d’un groupe de villages, en utilisant le procédé artisanal de fabrication des EF mis au point par Leaf For Life, s’appuyant sur des petits matériels performants. Inconvénient : le prix de revient élevé.

– Au niveau régional, en créant des petites unités semi-industrielles sur des terres fertiles et irriguées, sous condition de valoriser la partie fibreuse par l’alimentation de ruminants : en particulier vaches à lait ou bovins à viande, en consommation directe.

Mais les EFL produits par la France sont indispensables

– pour la consommation dans les régions à vocation agricole inadaptée : terrains, climat, ressources en eau, dans les villes, dans les pays à grande instabilité politique ou à faible environnement économique, et enfin, dans les zones où des millions d’individus souffrent actuellement de malnutrition et ne pourraient être rapidement secourus sans production et aide extérieure.

– pour le lancement des premiers programmes de consommation dans les régions candidates à l’auto production et avant l’installation d’un atelier d’extraction.

– dans les programmes d’aide alimentaire en mélange dans des aliments prêts à l’emploi. Grâce à leur grande richesse, les EFL corrigent correctement et pour un prix de revient très faible, les carences nutritionnelles des céréales, des légumineuses, des racines et des tubercules disponibles localement ou importées.