Mode d’emploi

La méthode de fabrication des EFL permet d’y limiter la présence des constituants habituels de l’alimentation de base (hydrates de carbone : glucides, sucres) ou les moins intéressants (ligno-cellulose) au profit d’un concentré très dense, avec seulement 8% de la matière sèche de la plante entière, et très riche en protéine, vitamines, lipides et minéraux. Ce concentré est le complément idéal des céréales et légumineuses, base indispensable mais déséquilibrée des rations des populations pauvres.

Il suffit de 5 à 10 gr/jour d’EFL pour remplacer les produits d’origine animale, les légumes et les fruits dont elles sont privées. A ses débuts, l’APEF s’est appuyée sur l’expérience anglaise (concentrés humides) pour déterminer les quantités journalières d’EFL (présentation sèche) à donner aux enfants et aux mères.

Ensuite nous avons rassemblé les informations venant de nos différents centres de supplémentation dans une « Note d’utilisation » courte traitant aussi bien de la conservation et de la présentation, que des mélanges et de la consommation.

Nous mettons particulièrement l’accent sur la nécessité de respecter la progressivité des quantités distribuées au début des apports des EFL dans les rations, tant pour habituer l’enfant au goût particulier de la luzerne que pour une meilleure tolérance digestive.

L’utilisation des EFL est simple. L’APEF souhaite que les utilisateurs respectent les quantités indiquées qui paraissent suffisantes pour faire face aux besoins alimentaires des enfants et des mères.